Tempo Blues,  Agence de Booking

Ray Sharpe

"Linda Lu, Linda Lu, tell me, tell me what you're gonna do"

Né à Forth Worth, Texas en 1938, Ray Sharpe a comme première influence Jimmie Rodgers, ce n’est qu’à l’écoute de T-Bone Walker et de Pee Wee Crayton qu’il se tourne alors vers le blues.
Ray réalise ses premiers enregistrements en 1958, "That's The Way I Feel"/"Oh, My Baby's Gone", il enchaîne en 1959 avec "Linda Lu"/"Monkey's Uncle" qui sont d’énormes succès. Le morceau "Linda Lu" apparaît  aujourd’hui comme sa marque de fabrique et comme étant un classique du rock & roll avec "Monkey's Uncle". Avec ses enregistrements et les suivants, Sharpe et son légendaire producteur Lee Hazlewood définissent une des signatures caractéristiques du rock’n roll….

En 1966, Ray se retrouve en studio sous la houlette du producteur/saxophoniste King Curtis. Il enregistre alors avec le groupe de King Curtis qui compte alors à cette époque le tout jeune et encore inconnu Jimi Hendrix.

De nombreux artistes, de J.B Hutto à Neil Young, en passant par les Rolling Stones (Linda Lu – enregistré par The Rolling Stones au Pathé Marconi Studios, hiver 1978), Danny James ou encore Ricky Van Shelton ont repris les compositions de Ray Sharpe.

La légende dit que Ray Sharpe et son ami Ronnie Dawson (vedette de rockabilly) souhaitaient monter un duo : « The Oreo Cookies ». A l’écoute de Ray Sharpe on ne peut que regretter que ces deux jeunes rockers aient abandonné cette idée lorsqu’ils ont réalisé que leur projet avait peu de chance de voir le jour. Un duo mixte n’était pas encore une chose acquise à cette époque.  Il n’en reste pas moins que l’influence réciproque qu’ils ont eu l’un sur l’autre est surprenante.

Ray Sharpe

Cliquer sur le lecteur pour lancer l'audio